Discord de l'Ordre
Derniers dossiers


 [Background] Aurora Aminéas

avatar
Messages : 101
Age : 26
Grande compagnie : Le Dernier Ordre
Classe(s) principale(s) : Mage Blanche
Humeur : Bienveillante et Tendre
Jeu 14 Jan - 17:59

Peut être l'avez vous vus danser dans le jardin, ou peut etre avez vous endurer se qu'elle nomme "son sadisme", Aurora Aminéas à une très longue histoire, mais de tout se qui se passa, voilà se que vous savez peut être dejà.





La première sensation qu’elle ressenti fut la caresse du vent frais sur son visage, puis le clapotis des vagues. Baignée dans le calme, elle se demandait ce pourquoi elle était là, comment elle en était arrivé ici. Chemin faisant, elle se rendit compte qu’elle ignorait tout des raisons qui l’avaient amené ici, elle ne parvenait pas à se souvenir du passé, du moindre détail. Dans sa quête de vérité, elle ouvrit alors les yeux. Mais le ciel bleu, parsemé de nuages blancs duveteux, et les voiles gonflées par la brise marine furent les seules réponses à ses questions.

A son réveil, des membres de l’équipage du navire sur lequel elle se trouvait vinrent à elle, mais aucun ne la reconnaissait. Ils la croyaient noble, à en voir son visage délicat, sa peau douce et son air altier malgré sa désorientation, mais nul marin ni aucun habitant de la cité proche ne purent lui apprendre qui elle était. A cause de ses cheveux roses et de son origine présumée, mais aussi parce que la seule nourriture qu’elle pouvait s’offrir était des pommes, on finit par l’appeler Pink Lady.

Un jour, elle entendit une clameur venue du port. Elle s’y dirigea, plus par curiosité, pour y découvrir l’équipage d’un bateau pirate qui débarquait. Vociférant leurs jurons et assaillant tous habitants, ils se frayaient sans problème un chemin sur les quais pour faire main basse sur toute marchandise qu’il trouvait. Mue par son instinct, elle se dressa devant eux. Elle sentit une douce chaleur se répandre dans son corps et son âme alors que l’adrénaline prenait le pas sur son désarroi. Levant les bras pour faire appel au pouvoir qui coulait dans ses veines, elle se connecta instinctivement à une présence qui lui sembla familière. C’est à ce moment que surgit devant elle une belle créature féline illuminant le pont d’une lumière bleu-vert. L’être combattit les agresseurs avec tant de hargne et de magie que les pirates se rendirent vite compte qu’ils ne pouvaient rivaliser, et prirent leurs jambes à leur cou. Lentement, tandis que les habitants comprenaient ce qui venait de se passer, la jeune femme commença à retrouver confiance en elle.

Elle fut remerciée par les villageois, qui lui avaient trouvé une nouvelle fonction : veiller sur la cité. Elle commença alors à rendre de menus service en tant qu’aventurière, terrassant tel prédateur ou chassant tels brigands. Ses accomplissement arrivèrent aux oreilles des autorités de la cité de Limsa Lominsa, qui reconnurent son talent et lui confièrent certaines missions d’importance. Elle acquit assez vite une réputation qui lui permit, après plusieurs mois de bons et loyaux services, d’être nommée ambassadrice de la cité.

Au cours d’une mission, elle dû affronter un puissant invocateur avide de pouvoir. Le combat fut rude, et même si le sorcier fut défait, la jeune femme s’effondra après la bataille.

" />
A son réveil, elle revint annoncer sa victoire, mais les habitants la regardaient différemment. On pouvait lire la méfiance dans les yeux qui ne portaient autrefois que de la gratitude. Elle ne comprenait pas ce rejet, jusqu’à ce qu’elle entende ce murmure, dans son dos : « vous avez vu cet œil rouge ? Elle n’est plus la même, ce combat l’a corrompu. L’invocateur est peut-être encore en elle. Gardez vos distances ». Elle fut blessée en entendant ces mots, elle comprit qu’elle avait perdu la confiance des autres à cause de la couleur de son œil. Si elle comprenait qu’ils puissent se méfier en ces temps troublés, elle regrettait que tous ses actes aient si vite perdu leur signification.

Ne voulant plus vivre là où tout le monde la fuyait, elle partit sur les routes abandonnant son grimoire et son bâton, et ses pas la portèrent à Gridania. Elle apprit là bas à maîtriser des techniques de tir à l'arc, afin de pouvoir vivre de la chasse et de fruits. Mais comme à chaque fois elle ne pus s'en empêcher, elle employa ses talents à protéger les habitants de la ville forestière, ce qui attira l’attention de la dirigeante, la sage Kan-E-Senna. Les deux femmes s’apprécièrent assez vite, et la dirigeante décida qu’il était temps qu’elle ait un vrai nom. Elle décida alors qu’elle s’appellerait Aurora (pour la douce chaleur de son cœur) Aminéas (anagramme d’amnésia).


Mais malgré ses contacts avec elle, Aurora se sentait toujours un peu seule. Cette solitude fut cependant de courte durée,



* Elena

Elle rencontra Elena Alderen alors qu’elle était à Gridania. Le professeur de tir à l’arc d’Elena l’avait fait venir pour lui donner un exercice. Il lui dit que l’une des traditions de la cité était le partage, et que même en combat l’on partageait, du moins autre chose que des flèches. Il lui demanda d’enseigner une technique de pluies de flèche à Aurora. Les deux demoiselles ne se connaissaient pas vraiment, à la limite elles s’étaient peut être croisées sans se remarquer.
Sa nouvelle élève était assez calme, mais souriante, elle avait de l’énergie à revendre, et suivait les consignes. Cependant, bien qu’elle soit disciplinée, Elena put noter qu’Aurora ne trouvait nul plaisir à tuer, mais qu’en cas de situation dangereuse, elle savait faire les bons choix. L’environnement dangereux changeait le regard de la demoiselle qui passait d’une innocence vulnérable à une volonté d’aventurière insoupçonnée.
Les deux demoiselles vinrent rapidement à se lier d’affection. Et bien que le temps ait passé, Aurora l’appel toujours Maîtresse Elena, ou Dame Elena, malgré les demandes répétées de celle-ci de l’appeler par son prénom.
Elena devint à la fois un modèle, mais aussi une grande sœur pour Aurora. Son seul regret fut de savoir intérieurement qu’elle ne serait jamais habitée par les mêmes talents que sa grande sœur de cœur. Elle ne serait jamais née pour être barde. Cependant elle continua à s’accrocher comme elle pouvait pour essayer de faire honneur aux enseignements d’Elena.



* L’amour des chocobos

C’est dans une journée ensoleillée et calme qu’Aurora prenait son repas non loin du ranch de Brancharqué, les pieds dans l’eau et un petit saladier remplie d’une délicieuse salade de fruit posé près d’elle non loin de sa faux, elle contemplait la beauté des arbres qui dansait avec le vent. Un oiseau vient se poser sur son épaule, mais il repartit soudainement. Aurora, le regarda partir, à l’ instant elle sentit l’ombre d’un être plutôt grand qui venait de se mettre derrière elle. Elle commença à se retourner, quand la tête de la créature, un chocobo bleu sombre, vient à la pousser dans l’eau. L’eau été un peu fraiche a son gout, quand elle sortie la tête mouillée de l’eau, elle vue que celui-ci semblait… se moquer d’elle ? Il avait l’air fier de sa bêtise et semblait avoir atteint son objectif : la salade de fruit.
Aurora eu un durant un instant un visage hagard, puis elle fronça les sourcils et pencha la tête sur le coté.
« C’est malin… tu ne veux pas m’aider à remonter au moins quitte a manger ma salade de fruit ? », celui-ci la regarda mais l’ignora royalement.
« Moi et mon habitude à parler aux animaux aussi… », Elle sortit de l’eau et essora ses vêtements et ses cheveux tout en contemplant la créature. Il semblait appartenir à quelqu’un au vus de la Barde d’Ul’dha qu’il portait. Il s’agissait d’un mâle assez robuste malgré sa petite taille, il devait être assez jeune, mais une chose la dérangea, Son aile droite était blessée, elle reconnue une trace de fouet. Elle fut d’ailleurs surprise de voir le savoir. Elle eu un flash d’une douleur intense de déchirement dans le dos, avec le son d’un claquement, beaucoup d’obscurité… puis tout se stoppa, seul quelques vague de chaleur et de douleurs perduraient. Quand elle rouvrit les yeux, elle était genoux au sol et le chocobo fouillait dans son sac, mangeant toute sa récolte de baies.
Voyant qu’il avait finis, il se redressa et partis. « Attends !.. » Aurora pris un peu de temps à se relever, mais il n’était déjà plus là.
*Bon, plus qu’a le retrouver pour le faire soigner et le raccompagner chez lui*
Aurora chercha partout la localisation du chocobo, elle c’est par les traces des bêtises de celui-ci qu’elle retrouva sa trace, il avait brisée une barrière d’une personne qui venait de la faire, il avait dévorée la réserve de nourriture d’autres chocobos, et il avait même piquée du chocolat à des enfants *… sérieusement ?*, Aurora fini au bout de deux jours a le trouver, quand elle le vue à faire sa toilette, elle s’arrêta brusquement et pouffa, le mystérieux, rebelle et sombre chocobo bleu était bien là, a la différence qu’il était… rose. Elle s’éclaffa, le chocobo se tourna vers elle et sembla comme comprendre, il se mit a la charger, se qui calma tout net Aurora qui se mit a courir pour aller jusqu’au Dresseur de chocobo non loin.
A force de poursuite, Aurora fut épuisée une fois arrivée là bas, le chocobo pus être mis dans un enclos. Elle paya les frais pour les soins de celui-ci, car son maître n’était toujours pas dans le coin. Elle apprit qu’il était un chocobo de course. Si bien qu’elle s’y intéressa. Le meilleur moyen pour retrouver son maître était de se joindre a d’autres participant, elle tacha alors de s’acheter un chocobos de course dont elle prit grand soin : Duc Chanceux. Elle fit quelques courses avec lui et finis à force de dialogue a retrouver le maître du chocobo bleu sombres disparus et provenant d’Ul’dah, il se nommait : Saorin.
Celui-ci exigea sa récupération de façon un peu autoritaire, et quand il l’eu retrouvé, il fut violent pour le punir. Quand Aurora vus le maître sortir un fouet de cuir noir et le lever, elle se précipita, quand le son du fouet retentie, Aurora était devant le chocobo les poignets levés en sang. Le  regard d’Aurora n’avait pas été si sérieux depuis longtemps. Elle s’avança vers lui, sous les yeux hagards du chocobo et de son maître.
« Mais vous êtes folle ! »
« Comment avez-vous osé ? Vous n’avez pas le droit de torturer de la sorte ! C’est normal que Saorin soit autant en colère contre tout le monde ! Ne levez plus jamais la main sur lui ! », le maître resta quelques instant silencieux,
« Sinon quoi ? »,
« Pardon ? »
« Sinon quoi ? Vous allez le voler et partir vivre caché dans la nature avec lui ? N’y croyez pas trop jeune fille. Le monde appartient aux riches, à Ul’dah tout s’achète, et d’aussi loin que je me souvienne, je fais se qui me plait à mes possessions. Alors si vous voulez tant que ça le garder, vous n’avez qu’a me l’acheter ! Après tout 100 000PGS ça n’est pas grand-chose. »
« Mais… les chocobo ne s’achète pas en PGS… et je n’aurais jamais assez. »
« C’est bien dommage… mais je vends mes biens comme je l’entends, si vous n’avez pas l’argent, passez vous de vos commentaires niais. »

« Allons nous occuper de te rendre ta vrai couleur. », Il repartit avec le chocobo, Aurora était dubitative, une voix d’homme passa en son esprit « Tu ne peux pas sauver tout le monde …», Aurora regarda le maître partir trainant Saorin, a sa surprise elle vus celui-ci le regarder la blessure du fouet qu’elle c’était causé en le protégeant. Il l’a regarda dans les yeux, c’est comme-ci elle pouvait lire un merci.
Le cœur d’Aurora s’embrasa, elle serra le point si fort qu’elle put.


Quelques jours plus tard le maître de Saorin allait l’inscrire aux courses de chocobo, il y croisa Aurora,
« Tiens tiens tiens, bonjour cheveux rose ! Toujours aussi pitoyable ? », le visage d’Aurora était redevenue tendre et confiant,
« Bonjour monsieur Arrîst, bonjour Saorin », le chocobo était de nouveau bleu sombre, il avait un regard curieux. « Je vous cherchais justement, je sais que Saorin est très puissant, mais j’allais vous proposer une course, qu’en dites vous ? »
« Je ne fais pas de courses sans rien avoir à y gagner… et je doute que vous ayez les moyens »,
« En fait j’ai déjà les moyens de racheter Saorin, mais maintenant Duc Chanceux couvre tout mes besoins », Aurora sortie une bourse remplie de plus de 500 000 PGS,
« Quels sont les enjeux alors ? »
« Si je gagne, vous me donnez tous vos chocobos, et vous ne faites plus de courses, vous n’achetez plus jamais de chocobo. »
« J’attends de voir la contrepartie…mais je doute que vous trouviez assez important pour valoir autant. »
«  Si vous gagnez, je vous donne tout mes PGS, et en plus de cela, je deviens votre esclave. Alors, marché conclus ? »
« Marché conclus ! Tu sais il fallait de dire tout de suite que tu voulais devenir mon esclave ! »
« Rendez-vous sur place alors. », elle lança un regard tendre à Saorin, et quand elle passa a coté elle le caressa délicatement, comme pour le rassurer.

Quand la course débuta Saorin fut naturellement parmi les trois en tête, Duc Chanceux était cinquième, mais il réussit a remonter petit à petit, et il dépassa rapidement Saorin, Duc chanceux était bien plus rapide, si bien que non loin que non loin de la ligne d’arrivée la différence était évidente, mais Duc chanceux épuisé ne pus que marché, Saorin qui été en train de le rattraper s’arrêta brusquement comme lui aussi épuisé. Le chocobo bleu et fier venait de simuler la fatigue pour laisser gagner Aurora et Duc chanceux.

Aurora put récupérer les 4 chocobos de courses (dont Saorin), et repartit auprès d’un ami a elle,

« Maître Althyk, voilà pour vous », lui donna la bourse de PGS,

« Je vous confie ces trois chocobos, et encore merci pour votre aide. »

« De rien douce Aurora, sachez que c’est un plaisir. Sinon êtes vous disponible pour ce soir, j’aurais besoin de vos services de danseuse. »

« Non désolé, ce soir je passe la soirée avec un ami, ça fait plusieurs jours que je lui réserve une surprise. »

« Ho, soit, nous nous verrons en fin de semaine de toute façon. »

« Ça sera avec plaisir Maître Althyk ! », elle repartie avec Saorin et Duc Chanceux, se tournant un peu vers Saorin,

« Durant mes temps libre je suis artiste, je danse, chante et joue d’instruments, Maître Althyk est mon mécène, il veille a se que je ne manque de rien et en échange il peut régulièrement profiter de mon art »

Elle alla avec les deux chocobos se poser au lieu où elle avait rencontrée Saorin, et leur donna a chacun une bassine de fruits, elle resta alors a regarder les étoiles avec eux, assis sur l’herbe, ce soir là, Aurora ne fut pas vus chez Buscarron, car elle s’endormie contre Saorin à la belle étoile.

Le lendemain matin, elle était alongée par terre, Duc Chanceux qui dormait encore, mais Saorin qui faisait vulgairement semblant de dormir, le sac de celle-ci était une nouvelle fois en vrac, et plus de baies..

« Humm… zut alors, quelqu’un a mangé toutes mes baies… Je me demande qui ça peut être. », son regard tendre se porta sur Saorin qui continuait de faire semblait, Aurora ria un peu,

« Hooo, et puis tant pis, ça sera a jamais un mystère. », elle alla alors caresser les deux chocobos.
Maintenant, où qu’elle aille, Aurora aurait son Saorin avec elle.




* Ul’dha

Les pauvres ont besoin d’aident et les marchands ne sont pas très généreux, elle va alors apprendre a récolter et créer pour pouvoir les aider. Elle va même trouver le courage pour retourner a Limsa-lominsa pour apprendre a forger et cuisiner pour pouvoir les nourrir. Elle va (au village d’Hime) apprendre aux villageois à pécher, et créer des appâts et cuisiner.

Aurora faisait régulièrement des spectacles pour maître Althyk, cette fois ci se fut à Ul’dha, et même devant Dame Nanamo. A son plus beau réconfort, tout c’était bien passé. Mais elle avait entendu parler des problèmes que rencontrait Ul’dha. Ci-bien qu’elle alla dès le lendemain mener l’enquête, elle fut réellement affectée par tant de pauvreté.

Elle tenta de convaincre plusieurs commerçants de l’aider à offrir quelques unes de leurs créations, ne serait-ce que celles qui ne sont pas aussi réussit que prévus, mais la seule personne qui accepta dedonner gratuitement ne donna qu’une robe qui n’avait même pas de trou pour la tête, et qui ressemblait plus à une serpillère qu’autre chose. Aurora choisi alors de retourner à Limsa Lominsa, pour apprendre à y pêcher et à cuisiner, les regards des autres étaient durs à supporter, mais elle endura. Elle apprit aussi les bases de la forge pour créer des appâts. Elle alla aussi apprendre les base de menuisé pour créer des outils, sans oublié la couture, pour créer des filets, et l’alchimie pour améliorer des appâts. Quand elle eu finit d’acquérir quelques bases, elle alla a la rencontre des pauvres miséreux d’Ul’dha, et leur offrit quelques cannes à pêches, elle apprit à pêcher, récolter, et même à cuisiner aux habitants pour qu’ils puissent vivre mieux. Quand elle eu apprit a un grand nombre pour qu’ils puissent se débrouiller, elle rentra chez elle recoudre sa robe, elle se rendu compte qu’elle pourrait en faire une nouvelle, et elle suivit des cours pour savoir coudre des vêtements. Récoltant elle-même se dont elle avait besoin pour créer, elle se rendut compte qu’avec un peu d’effort et de temps, elle était capable de créer sans rien payer. Ainsi elle voyagea dans le monde entier en compagnie de Saorin, pour offrir à qui a besoin quelques vêtements, outils et connaissances pour que chacun puisse se sentir aussi riche qu’ils sont bons, elle permit la naissance d’un sentiment d’entraide, la solidarité sans violence se rependait en Ul’dha, Assez vite Aurora fut comblée de joie en voyant les personne s’entraider et s’échanger des services.

« Donne de l’argent a un homme et il aura a manger pour un jour, apprends lui à pêcher et il aura à manger pour le reste de sa vie » *J’ai lu ça quelque part, mais où ?..*

Aurora ne pus plus jamais acheter dans les quartier riche d’Ul’dha, il semblerait que les commerçants qui lui avait si gentiment rappelé qu’ils n’avaient rien à faire des pauvres semblait maintenant détester la personne qui avait offert de l’espoir aux pauvres, maintenant, ces commerçants égoïstes n’était plus nécessaire pour la survie des plus démunis.

Ne soyez pas surpris si vous croisez des personnes d’un petit village habillés avec richesse, car maintenant, la beauté et l’espoir est accessible à tous.

Aurora apprit à maîtriser chaque métier au cours de ces aventures, pour permettre a chacun de vivre sans manquer de rien, elle ne peut certes pas sauver tout le monde, mais elle peut toujours aider ceux qu’elle croise ! Ainsi peut être entendrais vous sa célèbre phrase :

« Je ne peux pas rendre le monde parfait, mais si par mes actions j’arrive à le rendre meilleur, alors j’en suis comblée ! »




* Rencontre avec Tataru et entrée dans  le groupe

Beaucoup d’aventurier se sont fait recrutés par leurs expériences au combat parmi les héritiers de la 7em Aube, mais Aurora fait partit des quelques rares exceptions.
Un matin, Tataru se retrouva bien embêté, les réserves de nourritures avaient été saccagées un soir par un mystérieux chocobo sombre. Elle fut bien embêtée et tenta de son mieux de fournir aux besoins des héritiers de la 7em Aube. Une semaine après, alors qu’elle ne savait plus comment s’en sortir, une certaine Aurora Aminéas se présenta à elle.
Elle venu pour présenter ces excuse concernant le comportement d’un chocobo qui aurait détruit les réserves de leurs demeures, la demoiselle venait de récupérer la propriété de l’animal, et pour éviter toute tension avait parcouru tout le chemin des lieux qu’il avait saccagé. La demoiselle exprima qu’elle se proposait de réparer le mal en faisant de nouveau les réserves. Tataru apprécia bien entendu l’intention, mais resta plus que sceptique quand à la quantité de nourriture qui avait été dévorée, mais au vus de l’état critique accepta autant d’aide que la demoiselle aux cheveux roses pouvait en apporter. Celle-ci repartie avec la promesse de ramener de la nourriture.
Quand celle-ci revient deux jours plus tard, elle était avec un chariot remplie de nourriture, il y avait des fruits et des légumes, des féculents, et même de la viande. Tataru n’en revenait pas. Aurora l’aida à ranger tout cela, et de fils en aiguille se lia d’amitié avec Tataru. Régulièrement elle venait l’aider à cuisiner pour sa « famille », et elle s’occuper même de recoudre certaines tenues. Ça n’est que deux mois plus tard, qu’Aurora fut invité à dîner avec les héritiers de la 7em Aube. Thancred reconnus Aurora qu’il avait vus aider les plus démunis a de nombreuse reprise.
Quand à Minfilia elle ressentit une étrange intuition, comme un lien invisible. Le repas se passait très bien, chaque personne ayant beaucoup de vertus a table aida grandement à l’ambiance. Aurora taquina un peu Aurora, et se fut réciproque. Les rires ont rendu la pièce plus vivante. En fin de soirée, ne restant plus que Minfilia, Thancred, Y'shtola et Aurora qui étaient éveillés, des sujets plus sérieux ont été abordés. Le nom de Hydaelyn fut prononcé, alors que tous pensé qu’Aurora ne comprendrait pas de qui elle s’agit, celle-ci agit comme-ci c’était une connaissance et que c’était normale. Tour en restant protectrice et affectueuse, elle resta légère sur son thème. Apprends d’amples discutions, Minfilia lui demanda son aide, que ça soit comme combattante et d’intendante de l’ordre des deux vipères. Aurora accepta.

Le sentiment de rendre le monde meilleur et de faire partis d’un groupe la fit se sentir plus motivée que jamais. Mais ça ne l’empêchait pas chaque soir en allant se coucher de regarder par sa fenêtre, et de se sentir seule.



*Le Dernier Ordre

Puis vient une soirée qui devait être comme toute les autres, un repas au Choix du Buscaron pour se reposer de la longue journée qui c’était écoulé. Elle y retrouva par hasard Elena, mais rencontra aussi Odha, Nyxia et Zhallen.



Ce soir là, elle trouva sa place, mais elle ignorait encore qu’elle avait trouvé se qui restera à jamais en son être, sa famille !




*
Nyxia

Tard dans la nuit, Nyxia profitait de l’une de ces rares nuits de détente au manoir. Le manoir était si calme qu’elle pouvait entendre les chocobos chanter à l’écurie.
Puis elle entendit du bruit à l’extérieur,

« NYXIAAAA ! NYXIAAA !! », la voix d’Aurora était tremblotante, Nyxia se précipita pour aller à sa rencontre. Devant l’entrée se trouvait Aurora qui faisait descendre de son chocobo de trait Zhallen inconscient qui était gravement blessé, Aurora avait à peine assez de force pour supporter son poids.

« Qu’est ce qui c’est passé ? », Nyxia aida Aurora à le poser sur le sol, surprise à la vue de ses blessures.

« J’étais à l’une de mes récoltes dans la neige quand je l’ai trouvé là blessé et incapable de marcher, il était entouré de cadavre de vouivres… Il est tombé inconscient il y a presque cinq minutes, c’est grave. »

« Non ne t’en fais pas je me charge de tout, assis toi et reprends des forces ! », Nyxia sortit son bâton et, auréolée d’une lumière verte, « Tiens bon mon grand. », elle leva les bras vers le ciel. Zhallen fut à son tour baigné d’une lumière verte, ses blessures se refermèrent en un instant qui parut une éternité pour les membres de l’Ordre. Zhallen rouvrit les yeux, fatigué mais guérit, au plus grand bonheur de tous.

La semaine qui suivit, Aurora demanda à Nyxia de lui enseigner les rudiments de la magie blanche. Contre toute attente, Aurora disposait d’un réel potentiel magique, elle se donna avec beaucoup d’amour a cette magie, son cœur était si bienveillant qu’elle semblait naturellement en harmonie avec la magie en question. Elle apprit rapidement les bases, et continua à découvrir avec le temps les secrets de cette magie.

Aurora en contrepartie lui apprit quelques bases en divers métiers d’artisanat, bien que Nyxia ait été tout a fait en accord pour lui enseigner sans contrepartie. Mais Aurora avait ce besoin de remercier en partageant elle aussi. Nyxia et elle se sont alors plus rapprochées que jamais, Nyxia devient une sœur dont elles partageaient bien des passions.
Aurora avait trouvé cette fois-ci le rôle qui lui allait le mieux pour les aventures à venir, celui de soigneuse.



* La création d’un groupe marchand

Groupe de 8 jeunes aventuriers voulant arranger les choses en Eorzéa en aidant les plus démunis, Aurora les a formés à la vente, mais aussi aux secrets des récoltes… (Mage blanc… etc), et en échange ils vendent pour elle, 55% des bénéfices vont aux miséreux, 20% pour eux, et 25% pour elle.

Après avoir enseigné à créer à Nyxia et à récolter, Aurora se retrouva sacrément encombrée par toutes les créations, de plus elle devait à la fois vendre et chercher d’autres ingrédients pour l’Ordre. Elle alla donc à Ul’dha où elle choisit ces 8 meilleurs élèves, elle leurs proposa de l’aider à aider les démunis. Elle les formerait d’avantages aux récoltes, et elle leurs donnerait des objets à vendre, en échanges ils vendraient et récolteraient pour elle tout les huit. La moitié des bénéfices iraient pour aider ceux qui sont réellement dans le besoin et le reste serait redistribué entre eux et elle à part équitable.

Aurora fut très heureuse de voir qu’ils étaient aussi passionné qu’elle dans la récoltes, mais… la vente n’était pas non plus leur fort, si bien que malgré les ventes bien présentes, les stocks semblaient INEPUISABLE ! Les stocks étant toujours pleins.




Zhallen


Dès le jour de son arrivée, Aurora avait été impressionnée par sa taille et sa prestance. Elle fut cependant un peu effrayée car il avait l’air un peu froid. Mais elle prit son courage à deux mains, et à chaque fois qu’il rentrait au manoir, elle lui offrait tout ce dont il pouvait avoir besoin pour ses aventures (potions, bentos, équipement). Toujours convenable, celui-ci s’avéra rapidement sympathique et protecteur.

Puis après l’évènement où il fut blessé mais soigné par Nyxia, Aurora commença à l’accompagner lors des missions qui lui avait étaient confiées. Elle tenait absolument à veiller sur lui. Au début il refusa, la rassurant en disant qu’il était loin d’être fragile et que ça serait surtout dangereux pour elle. Mais il accepta de lui accorder une chance après un mois de « persécutions à coup de nourriture et de potions » pour prendre soin de lui. Il fut agréablement surprit quand elle réussit à lui venir en aide sans se mettre en danger. Si bien qu’il lui proposa de venir à chacune de ses missions. Bien qu’elle ne l’accompagne pas à toutes aujourd’hui, les aventures ont une touche bien plus amusante avec elle.

Aurora ayant une confiance aveugle en lui, elle finit par se montrer plus elle-même que d’habitude et commença à lever le masque. Elle était en effet innocente et un peu vulnérable il faut bien le dire, elle se cachait derrière lui a chaque momie qui trainait pour l’attraper, et elle adorait allait voir ce qui brille (ex : lumière explosive, heureusement elle s’en est vite rendus compte et fait attention maintenant). Mais elle a la capacité de s’extasier de la beauté des lieux ou les aventures la mènent, et elle essaye toujours d’apaiser ou d’aider de son mieux. Sa volonté et sa hargne sont souvent cachées derrière un masque qui ne se dévoile que dans des moments difficiles.
Zhallen est son ami le plus proche a ce jour.



Kira

Kira passait pour récupérer une commande à Limsa Lominsa, Aurora lui avait déjà fabriqué une tenue résistante pour ses aventures. Cette fois-ci, elle voulait lui confier des nouvelles armes aussi puissantes qu’impressionnantes. En général celle-ci n’est pas difficile à trouver, il suffit de chercher les nuances de rose lotus dans la foule. Il réussit à apercevoir sa chevelure dans un coin un peu plus isolé. Quand il arriva il pensait la trouver avec son air enjoué et surexcité comme a chaque fois (à se demander si elle ne consomme rien pour avoir autant d’énergie et de bonne humeur). Mais cette fois-ci, elle était immobilisée par deux hommes bien agressifs. Un troisième avait une dague en mains. Les hommes d’un gabarit bien supérieur a celle-ci était en train de la traiter de monstre, disant qu’elle devait être « la putain de l’autre Ifrit », et qu’elle avait « bien changé » et qu’ils auraient « mieux fait de se méfier depuis le début ».

Kira s’approcha vite, et voyant la dague se rapprocher de la gorge de celle-ci, il se jeta sur l’homme et le désarma,

« Hey ! Qu’est ce qui vous prend les mecs ?! Vous vous en prenez à une personne désarmée et qui est deux fois plus petite que vous ? »

« J’sais pas qui t’es, mais mêles toi de se qui te regarde, si tu étais d’ici tu ferais comme tout le monde et tu nous l’a laisserais, maintenant dégage ! »

« Sinon tu vas faire quoi au juste ? Plus sérieusement, retirez vos sales pattes d’elle ou je vous arrange le visage, et on vous prendra pour des sphinx ! », Il était clair que les hommes n’avaient pas compris la nuance de la menace, mais aussi qu’ils n’avaient pas dans l’intention de la laisser repartir. Kira commença à frapper le premier, les deux autres ont alors lâché Aurora et se sont précipité sur lui, il se servit des têtes de deux d’entres eux pour une rencontre fracassante. Puis il mit un grand coup de pieds dans le visage du dernier. Et le combat était déjà fini. Kira reprenant son souffle regardait les loques au sol.

« Heureusement qu’il avait un nez pour parer ce coup là », dit il amusé en se tournant vers Aurora qui essuyés les larmes qu’elle avait faites couler.

« Oui, sinon il l’aurait prit en plein visage. » dit-elle d’un air amusé et rassuré avant de rire.

« Merci beaucoup Kira ! »

Ils se sont alors un peu éloigné après que les gardes soient venus voir se qui c’était passés, même eux étaient resté avec un air un peu réprobateur envers Aurora, mais elle ne sembla pas en prendre ombrage.

Kira reçu son arme après qu’Aurora lui eu expliqué son histoire. Il lui proposa de lui enseigner quelques bases de combat à mains nues au cas où elle serait de nouveau agressée, pour par la suite pouvoir s’en aller sans risquer d’être bloquée.

Aurora accepta, chaque jour pendant deux mois, Kira lui apprit dans la salle d’entraînement des Pugilistes à se défendre. Aurora était trop fragile, un peu maladroite, il était clair qu’elle n’était pas faite pour blesser quelqu’un, de quoi se demander comment elle avait pus survivre jusque là. Mais sa volonté était forte, et elle semblait malgré tout beaucoup apprécier les entrainements. Au début il pensait qu’elle voulait seulement se venger, mais il découvrit rapidement qu’en réalité, elle adorait apprendre, et elle adorait passer du temps avec lui.

Aurora se servit par la suite des cours de méditation qu’elle avait avec un ami moine pour accroître sa concentration. Kira fut heureux de la voir s’investir, si bien que quand il n’eu plus rien à lui enseigner, il savait que maintenant elle pourrait non seulement voyager sans crainte, mais aussi qu’elle saurait exploser elle-même ses agresseurs. Du moins, tant qu’il s’agit toujours de simple aventuriers ou sales types des bas quartiers.


Le temps c’est écoulé, Kira fut le premier qui s’intéressa de près a son bien être, a tel point qu’il la força a prendre un premier jour de congés, il se rapprocha tant qu’elle accepta d’ouvrir son cœur, et de confier ses peines, ses craintes, ses espoirs, et aussi son secret..



Ils sont devenus amis, puis amant, ils ont emménagés ensembles, ils parlent peu, mais leurs regards suffisent à exprimer leur pensée.



Phoenixya

La jeune Phoenixya Mamelya était non loin d’Ul’dha quand elle se retrouvée assoiffée et blessée, elle s’effondra épuisée. Il faisait chaud, et l’absence de son laissait entendre que la vie était impossible.... Puis elle vu une ombre au dessus d’elle. Saorin mit une aile au dessus de son visage. La fraicheur de l’ombre sembla comme l’apaiser, alors qu’elle sentait son cœur ralentir dans sa poitrine, elle vus une lumière verte, douce, et fraiche l’envelopper, elle sentit la douleur partir, ses blessures se sont refermée. Et elle alla nettement bien mieux, Aurora s’agenouilla devant elle, posant son bâton pourvus dune fleur à son extrémité, et sortie une bouteille beige remplie d’un liquide blanc lumineux.
« Bois lentement et ça ira mieux. », le sourire d’Aurora était tendre, mais son regard triste, elle semblait avoir pleuré il y a peu. Phoenixya bu et sentis le gout sucré, frais et doux de la boisson qui rayonnait presque de magie.
Aurora la raccompagna à Ul’dha pour se reposer a la taverne puis repartie comme elle était apparus, dans un calme absolue.
Mais le destin réunis régulièrement les deux demoiselles, parfois ça n’était qu’au marché, d’autre fois en mission. Les deux demoiselles devinrent amies. Puis le temps passa si bien qu’Aurora la vus comme une petite sœur, elle se dit qu’elle saurait parfaitement trouver sa place dans l’Ordre. Car elle aussi semblait avoir besoin d’eux. Et elle ressentait que ces capacités d’occultiste sauraient être apprécié autant que sa vertu.




Aymeric

Aurora est entrée dans la citée en étant aux cotés de Zhallen, restée dans son ombre elle ne fut pas remarquée au début. Elle l’admire et a le béguin, mais elle reste timide et ne va pas a sa rencontre. Puis il voit comme elle c’est battue pour protéger des hommes, quand il demande qui elle est on lui dit que c’est elle qui a aidé les personnes des bas quartiers et qui a aider à arranger les choses.lle finit par rester travailler à mi-temps pour celui-ci comme son assistante personnelle
Aurora était aux coté de Zhallen quand elle rencontra entra  en Ishgard, un peu timide de cette nouvelle citée, qui plus est autoritaire et froide, celle-ci resta en arrière, veillant au bien être de son ami. Plus elle passait du temps là bas, et plus ces joues se teintée de rose par le froid et la présence d’Aymeric. Aurora vient rapidement à s’éprendre d’une affection secrète pour lui. Bien qu’elle le croisa a de nombreuses reprise, jamais elle ne fit remarquer pour autant le son de sa voix.
Aurora ayant concoctée une potion pour retarder l’effet de la fatigue, Aurora profita des temps de sommeil de Zhallen pour aller dans les bas quartiers pour apaiser la violence et la pauvreté, et vient même à leurs apporter de l’aide, que se soit par de la nourriture, des vêtements chaud, et un peu de compassion.

Quand Nidhogg revient attaquer la cité avec sa pleine puissance, Aurora fut partie des personnes à défendre le pont en attendant l’arriver des renforts. Alors que plusieurs en étaient à fuir, elle et quelques preux guerriers sont restés grâce à ses encouragement et la volonté de protéger la citée qu’elle fit ressortir de chacun.


Aurora blessée continua même après le combat à soigner les autres, Aymeric qui été plus loin l’a vus se faire porter par plusieurs habitant vers le médecin alors qu’elle était tombée inconsciente. Quand il demanda de qui il s’agissait, on lui dit que c’était la porteuse d’espoir, que c’était à la fois le bras droit de Zhallen, mais aussi celle qui était venus aider. Quand on lui raconta l’aide qu’elle avait porté dans les bas quartiers mais aussi sur le champ de bataille. Il fut impressionné.
A son réveil, quand elle rouvrit les yeux, elle crut voir Zhallen, mais se fut Aymeric qui était là à veiller sur elle. Il lui expliqua que Zhallen se reposait un peu de ces blessures.

Après ce jour elle passa beaucoup de temps avec lui, elle reçu même le titre de grande conseillère. Quand elle n’était pas en mission pour l’Ordre, elle était avec Aymeric.


C’est avec honneur et sagesse qu’elle l’aida. Chaque lundi soir, elle et lui dîners ensembles, parlant de ses aventures, des terres voisines, de politiques, d’arts, bref, de tout et de rien.
Petit à petit leurs relation se sont épanouie, et bien que jamais elle n’eu l’audace de lui avouer ses sentiments, elle continua de l'admirer, et de le servir pendant plusieurs années.



Le Pégase de ténèbres

C’est dans les terres Draconique que qu’Aurora annonça qu’elle partait en mission. Quand Zhallen lui demanda pourquoi faire et si elle avait besoin d’aide, elle dit simplement qu’Hydaelyn lui a confié pour mission de dresser le pégase de ténèbres sauvage qui vivait dans les terres draconique. Il insista pour venir, mais elle refusa. Elle y alla chaque jour, y passent même des nuits. Jusqu’au jour où, un soir où personne ne semblait avoir veillé au bon soin du jardin, Aurora rentra sur son magnifique Pégase de Ténèbres, Non seulement il était serein avec elle, mais en plus, il semblait l’apprécier.
Depuis, à chaque fois que l’on lui rappel que l’on ne peut pas sauver tout le monde, elle répète : « Si j’ai pus sauver de la colère et du désespoir Andheris (son pégase des ténèbres) qui l’animé, alors je peux au moins essayer ! »




Equilibre

La vie est faite d’un équilibre bien mystérieux, Aurora découvrit les secrets de son passé, elle aida beaucoup de monde et trouva bonheur comme souffrance dans son existence. Elle endura des épreuves comme chaque héros le fait, la tête haute et le cœur dans la main. Aujourd'hui encore elle est tourmentée par les Asciens.
Elle ne perdu jamais sa tendresse, sa pureté et sa tendresse.
Certaines parties de son histoire ne sont pas conté, mais rare sont ceux qui en savent autant que vous sur elle à ce jour. Et le seul moyen de connaître ses secrets, c'est de la connaître un peu mieux.
Aurora fait partit du manoir, alors peut être entendrez vous l'éclat de son rire cristallin provenir de l'une des salle, et même si vous ne la voyez pas, ne croyez pas un instant que vous échapperez à sa bienveillance! Ses agents sont partout !



« Chaque matin, l’Aurore balaie les Ténèbres.
Tant que le Soleil se lèvera chaque matin, je me devrais de prendre exemple
. »
Voir le profil de l'utilisateur


" Nous avons tous besoin de quelqu'un pour veiller sur nous. "



Dernière édition par Aurora Amineas le Ven 15 Sep - 13:31, édité 1 fois
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum