Discord de l'Ordre
Derniers dossiers


 [Background] Zhallen Naa'Dyr

avatar
Messages : 28
Grande compagnie : L'Ordre des Deux Vipères
Classe(s) principale(s) : Chevalier Dragon, Samouraï, Guerrier
Humeur : Taciturne mais bienveillant
Sam 10 Juin - 21:00
Zaya quo Lerius était nouvelle parmi les centurions de Garlemald. Elle avait passé l'essentiel de sa carrière en tant que simple légionnaire, et comptait bien faire la fierté de sa famille en participant aux conquêtes glorieuses dont l'Empire était si fier. Elle confia ses deux garçons et sa fille à la nourrice, en leur promettant de revenir victorieuse. Elle reçu comme un honneur sa mutation dans l'avant-garde chargée de saper les défenses éorzéennes avant l'offensive générale sur la Plaine de Carteneau. Après plusieurs sabotages réussis, son escouade tomba soudain dans une embuscade tendue par l'Ordre des 2 Vipères. Alors que les flèches volaient et que les boules de feu fusaient, elle n'eu d'autre choix que de courir chercher un abri. Lorsqu'elle pu enfin sortir de la souche où elle s'était cachée, elle découvrit avec horreur que tout son équipe avait été décimée. Elle-même blessée, elle se traîna sur plusieurs kilomètres avant de s'effondrer, pensant tout espoir perdu.

Elle se réveilla dans un lit douillet, avec un bel Elezen qui lui appliquait un linge humide sur le front. Elle eu peur tout d'abord, mais il la rassura, lui assurant qu'il ne lui ferait aucun mal. Épuisée, elle dû garder le lit plusieurs jours. Elle échangea peu avec l'homme, ou avec son jeune garçon, mais compris que la mère était parti combattre les siens à Carteneau. Elle découvrit que les éorzéens n'étaient pas les barbares qu'on lui avait décrit, mais des personnes tout-à-fait ordinaires qui pouvaient se révéler d'une grande bienveillance. Au cours du 6ème jour de sa convalescence, elle assista à la libération du terrifiant Bahamut et au chaos qui s'ensuivit. Elle fut très déçue par les siens, car elle croyait vraiment que l'Empire allait vaincre quelques tribus arriérées pour instaurer un règne d'ordre et de prospérité. Elle ne s'était pas attendue à ce que ses maîtres, par dépit, tentent de tout anéantir sans distinction.

Lorsqu'elle apprit que son armée avait été repoussée, elle compris qu'elle ne pourrait plus rentrer chez elle. Elle serait considérée comme déserteur et serait exécutée, avec ses 3 enfants. Il valait mieux qu'ils la croient morte dans la gloire du combat et qu'ils soient vu comme les enfants d'un vétéran de l'armée. Son hôte, Elric Naa'Dyr, accepta qu'elle reste sans qu'ils ait besoin de l'évoquer à haute voix, parce qu'il avait de l'empathie pour cette idéaliste, mais aussi parce qu'elle était la seule à faire parler son jeune fils. Le garçon, d'ordinaire asocial, s'intéressait beaucoup aux histoires qu'elle racontait sur les technologies garlemaldaises, les conquêtes et autres récits d'aventure. Elle lui enseigna même les bases du combat à la lance entre deux récoltes dans leur modeste ferme.

Le jeune Zhallen, qui n'avait plus parlé à personne depuis que sa mère avait rejoint l'armée il y a des années auparavant, avait trouvé une porte de sortie à sa solitude. S'il détestait toujours autant le travaille des champs, il s'imaginait combattre tel créature monstrueuse ou tel redoutable général, ce qui égayait son quotidien et le rendait plus supportable. La petite famille vivait ainsi reclue pour éviter d'attirer l'attention, et le jeune garçon allait tous les jours vendre le fruit de leur labeur au village voisin. Là, il entendait les rumeurs qui circulaient sur les aventuriers et les monstres qui arpentaient le monde, ce qui attisait d'autant plus sa curiosité. Mais sa soif de découverte fini par atteindre un tel niveau que les histoires de sa mère de substitution ne suffirent plus à l'étancher. Il recommença à se sentir de plus en plus à l'étroit dans ce quotidien laborieux et fastidieux.

Alors Zaya fit ce que ses parents biologiques n'avaient pas su faire : elle lui dit qu'il pouvait s'en aller. Cette simple possibilité désarçonna complètement le jeune homme, qui n'avait jamais envisagé son avenir ailleurs que dans cette ferme. Mais l'ancienne officier impériale lui dit que s'il voulait découvrir le monde, il devait partir, aller de l'avant et apprendre par lui-même. Ce fut comme si les portes de son univers tout entier s'ouvraient soudain. Remerciant chaleureusement sa nouvelle mère et son père, il leur fit ses adieux et pris la route avec un baluchon et un bâton.

Il commença par rendre de petits services ici et là, contre un repas ou un toit pour la nuit. De fil en aiguille, il combattit des créatures de plus en plus puissantes, jusqu'à avoir assez d'argent et de renommée pour prétendre aux enseignements des maîtres d'hast de Gridania. Il se révéla un élève très doué, grâce aux entraînements que Zaya lui avait donné. Alors qu'il perfectionnait sa technique et qu'il continuait de protéger la population comme il pouvait, il eu la révélation d'Hydaelyn. Il était l'Elu de la Lumière, un guerrier désignée par la déesse pour combattre les forces du mal ! Cette apparition céleste le galvanisa, et il s'efforça de suivre le chemin qui lui semblait tout tracé, même s'il devait passer par de terribles obstacles.

Il fini par rencontrer d'autres Elus de la Lumière, qui l'acceptèrent dans leur Compagnie : le Dernier Ordre. Il n'était plus un simple vagabond qui allait d'un tâche à l'autre, mais il était devenu le rouage d'une machine bienveillante protégeant les plus faibles de ses grands bras d'acier. Sa notoriété ne cessa alors de croître dans les trois nations de l'Alliance Eorzéenne, notamment lorsqu'il aida à repousser la terrible offensive garlemaldaise. Il apprit à connaître les autres aventuriers de l'Ordre, et notamment la jeune et innocente Aurora, qui l'éblouissait chaque jour par son dévouement et son talent.

Au cours de ses aventures, il se rapprocha d'Ishgard. Sa relation compliqué avec la Sainte Cité commença lorsqu'il reçu les enseignements des Chevaliers Dragons. Aux côtés des Héritiers de la Septième Aube et d'autres aventuriers, il participa à la défense d'Ishgard contre les Dravaniens. Il participa même activement au processus de paix entre les deux factions, ennemies depuis un millénaire. Le rôle qu'il a joué lui a permis d'être reconnu par Sir Aymeric de Borel, et d'être nommé récemment Capitaine Général Honoraire d'Ishgard, un titre auquel il s'est promis de faire honneur en arborant les couleurs d'Aymeric partout où il se battait.
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum