Discord de l'Ordre
Derniers dossiers


 [Background] Zhallen Naa'Dyr

avatar
Messages : 61
Grande compagnie : L'Ordre des Deux Vipères
Classe(s) principale(s) : Chevalier Dragon, Samouraï, Guerrier
Humeur : Taciturne mais bienveillant
Sam 10 Juin - 21:00
Modifié le 01.07.2018

Zaya quo Lerius était nouvelle parmi les centurions de Garlemald. Elle avait passé l'essentiel de sa carrière en tant que simple légionnaire, et comptait bien faire la fierté de sa famille en participant aux conquêtes glorieuses dont l'Empire était si fier. Elle confia ses deux garçons et sa fille à la nourrice, en leur promettant de revenir victorieuse. Elle reçu comme un honneur sa mutation dans l'avant-garde chargée des premières attaques contre les cités d'Eorzéa.

Elle fut l'une des premières à entrer dans Ala Mihgo, et son détachement fut immédiatement envoyé prendre Gridania. Mais l'ennemi fut mieux préparé que prévu, et son escouade tomba dans une embuscade tendue par l'Ordre des 2 Vipères. Malgré ses talents et l'équipements avancé dont disposaient ses camarades, les troupes des Deux Vipères les noyèrent sous un déluge de flèches et de flammes. La retraite coupée, les garlemaldais se dispersèrent, et elle se retrouva prostrée dans une grotte, l'abdomen percé de 2 carreaux. Alors qu'elle attendait une accalmie pour tenter de retrouver ses compagnons, ses blessures eurent raison d'elle et elle sombra dans l'inconscience.

Quelle ne fut pas la surprise de Sormont Naadyr lorsqu'il découvrit une impériale évanouie devant sur le seuil de sa maison. En voyant son visage, le paisible ermite d'une trentaine d'années tomba éperdument amoureux de la jeune femme. Il décida alors de la recueillir et de soigner ses blessures, en espérant qu'elle n'essaie pas de l'assassiner dans son sommeil.

Zaya se réveilla dans un lit douillet, avec un grand crépusculaire à l'air serein qui lui appliquait un linge humide sur le front. Elle eu craint tout d'abord pour sa vie, mais il la rassura, lui disant qu'il ne lui ferait aucun mal. Épuisée, elle dû garder le lit plusieurs jours. Au cours de sa convalescence, elle découvrit que les éorzéens n'étaient pas les barbares qu'on lui avait décrit, mais des personnes tout-à-fait ordinaires qui pouvaient se révéler d'une grande bienveillance et d'une indéniable subtilité.

Une fois rétablie, elle ne pu se résoudre à rentrer chez elle. Elle aurait été considérée comme déserteur si elle rentrait seule, en bonne santé, plusieurs jours après la bataille. Non seulement elle serait exécutée, mais ses 3 enfants tomberaient en disgrâce. Il valait mieux qu'ils la croient morte dans la gloire du combat et qu'ils soient vus comme les enfants d'un vétéran de l'armée. Son hôte accepta qu'elle reste sans qu'ils aient eu besoin de l'évoquer à haute voix. Ils se comprenaient d'un regard, malgré leur passé respectif complètement différent. De cette communication silencieuse naquit une confiance, qui se mua en complicité, avant de venir un véritable amour réciproque.

De leur union naquit Zhallen, un garçon peu communicatif à la peau sombre. D'ordinaire asocial, il s'intéressait beaucoup aux histoires que lui racontait sa mère sur les technologies garlemaldaises, les conquêtes et autres récits d'aventure. Elle lui enseigna même les bases du combat à la lance entre deux récoltes dans leur modeste ferme. S'il détestait toujours le rude travaille des champs, le jeune crépusculaire s'imaginait combattre tel créature monstrueuse ou tel redoutable général, ce qui égayait son quotidien et le rendait plus supportable.

La petite famille vivait ainsi recluse pour éviter d'attirer l'attention, et le jeune garçon allait tous les jours vendre le fruit de leur labeur au village voisin. Là, il entendait les rumeurs qui circulaient sur les aventuriers et les monstres qui arpentaient le monde, ce qui attisait d'autant plus sa curiosité. Mais sa soif de découverte fini par atteindre un tel niveau que les histoires de sa mère ne suffirent plus à l'étancher. Il commença à se sentir de plus en plus à l'étroit dans ce quotidien laborieux et fastidieux.

Alors Zaya fit un choix : elle lui dit qu'il pouvait s'en aller. Cette simple possibilité désarçonna complètement le jeune homme, qui n'avait jamais envisagé son avenir ailleurs que dans cette grotte. Mais l'ancienne officier impériale lui dit que s'il voulait découvrir le monde, il devait partir, aller de l'avant et apprendre par lui-même. Ce fut comme si les portes de son univers tout entier s'ouvraient soudain. Remerciant chaleureusement sa mère et son père, il leur fit ses adieux et prit la route avec un baluchon et un bâton.

Il commença par rendre de petits services ici et là, contre un repas ou un toit pour la nuit. De fil en aiguille, il combattit des créatures de plus en plus puissantes, jusqu'à avoir assez d'argent et de renommée pour prétendre aux enseignements des maîtres d'hast de Gridania. Il se révéla un élève très doué, grâce aux entraînements que Zaya lui avait donné. Alors qu'il perfectionnait sa technique et qu'il continuait de protéger la population comme il pouvait, il eu la révélation d'Hydaelyn. Il était l'Elu de la Lumière, un guerrier désignée par la déesse pour combattre les forces du mal ! Cette apparition céleste le galvanisa, et il s'efforça de suivre le chemin qui lui semblait tout tracé, même s'il devait passer par de terribles obstacles.

Il fini par rencontrer d'autres Elus de la Lumière, qui l'acceptèrent dans leur Compagnie : le Dernier Ordre. Il n'était plus un simple vagabond qui allait d'un tâche à l'autre, mais il était devenu le rouage d'une machine bienveillante protégeant les plus faibles de ses grands bras d'acier. Sa notoriété ne cessa alors de croître dans les trois nations de l'Alliance Eorzéenne, notamment lorsqu'il aida à repousser la terrible offensive garlemaldaise. Il apprit à connaître les autres aventuriers de l'Ordre, et notamment la jeune et innocente Aurora, qui l'éblouissait chaque jour par son dévouement et son talent.

Au cours de ses aventures, il se rapprocha d'Ishgard. Sa relation compliqué avec la Sainte Cité commença lorsqu'il reçu les enseignements des Chevaliers Dragons. Aux côtés des Héritiers de la Septième Aube et d'autres aventuriers, il participa à la défense d'Ishgard contre les Dravaniens. Il prit même activement part au processus de paix entre les deux factions, ennemies depuis un millénaire. Le rôle qu'il a joué lui a permis d'être reconnu par Sir Aymeric de Borel, et d'être nommé récemment Capitaine Général Honoraire d'Ishgard, un titre auquel il s'est promis de faire honneur en arborant les couleurs d'Aymeric partout où il se battait.

Lors d'une sortie avec des compagnons, Zhallen fit la connaissance d'une mystérieuse Miquo'te : Phoenixya. Peu habitué à rencontrer d'autres êtres à la peau sombre, il fut subjugué par la beauté ténébreuse de la demoiselle, d'autant plus mise en valeur que l'activité baignade supposait de ne porter qu'un maillot de bain. Troublé, le crépusculaire vivait cette attirance pour la première fois. Il était parvenu à détruire des primordiaux terrifiants et des machines de mort, mais était incapable de savoir quoi faire devant cette jeune fille qui semblait aussi timide que lui.

En discutant avec elle, il découvrit sa personnalité délicate, non dénuée de malice, et l'appréciait davantage à chaque fois qu'il apprenait un peu plus à la connaître. Il partagea sa vie avec elle, ouvrant son cœur, dans lequel la belle Rose Noire s'engouffra. En quelques semaines, les deux aventuriers étaient inséparables. Surpris au départ de l'amour immense qu'il recevait de la Miquo'te, Zhallen finit par l'accepter et lui en rendre autant qu'il pouvait. Les deux amoureux voyagèrent aux quatre coins du monde, à mesure que leurs sentiments croissaient et que leurs aventures gagnaient en panache.

Après une longue année d'une relation qui sembla avoir durée quelques instants, il reçu l'honneur d'être demandé en mariage par la demoiselle. S'il avait exprimé quelques réserves au cours de précédentes discussions, il fut tellement heureux d'entendre qu'elle voulait passer le reste de sa vie à ses côtés qu'il accepta, comblé de bonheur. Les deux aventuriers se marièrent au Temple des Douze, en compagnie de leurs camarades du Dernier Ordre et d'ailleurs, scellant leur union d'un baiser passionné, resplendissant comme deux étoiles jumelles unies pour l'éternité.
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Zhallen le Dim 1 Juil - 13:40, édité 1 fois (Raison : Correction de cohérence - 01.07.2018)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum